A LA DÉCOUVERTE DE SON AUTRE

Ce texte est ma participation à l’atelier d’écriture n°241 du 21 novembre 2016 sur Bric à Book

© Julien Ribot

A peine sortie du sommeil, Hélène ouvrit les yeux, prête à sauter du lit et à se préparer. Découvrant l’endroit dans lequel elle se trouvait, elle se rappela avec plaisir qu’elle était en vacances et que rien ne l’obligeait à se lever à la hâte. Elle se délecta paresseusement de ce réveil alanguissant procuré par ce premier matin d’inaction, et s’étira longuement dans le lit de la cabine avec balcon qu’elle occupait à bord de « l’Horizon ».
L’horizon, cette ligne où le ciel et la terre se rejoignent…
Ce nom évocateur l’avait influencée dans le choix du bateau de croisière qui devait la mener à l’ultime étape de sa propre découverte. Tel un naufragé qui s’agrippe à une planche de salut, elle avait saisi la dernière chance qui lui était donnée de se retrouver et était montée à bord du paquebot…

Elle émergea enfin de son engourdissement, se redressa tranquillement et découvrit avec bonheur le spectacle réconfortant que la mer lui offrait à travers la baie vitrée de sa chambre. Sur le balcon, posée là comme une invitation aux échanges, une chaise inoccupée semblait attendre son double.

Elle fouilla dans sa mémoire et réalisa qu’elle ne s’était jamais sentie aussi sereine et apaisée. Une sensation d’absence, d’amputation d’une partie d’elle-même, l’avait toujours habitée, l’emprisonnant dans un vide que rien ne paraissait pouvoir combler. Elle avait toujours su qu’elle était une enfant adoptée et avait mis sur le compte de son abandon ce malaise et ce manque qui la poursuivaient. Puis elle avait fini par retrouver les traces de ses origines et avait cru que ce sentiment disparaîtrait, la libérerait de l’étau des non-dits qui entouraient sa naissance. Mais elle n’avait découvert que la partie visible de l’iceberg et percé qu’à demi le secret de sa venue au monde. Alors son mal-être empira et elle sombra dans les profondeurs d’une souffrance sans nom. Dès lors, elle transforma sa vie en une quête de la vérité. Quand, ses recherches opiniâtres aboutirent et lui révélèrent l’existence d’une sœur jumelle dont elle avait pressentie l’omniprésence sans jamais pouvoir lui donner de nom, elle se sentit renaître.
Et aujourd’hui était le grand jour ! Dans quelques heures à peine, la prochaine étape de cette croisière scellerait à jamais la rencontre avec son double.

Hélène se leva doucement, s’empara de l’unique chaise qui se trouvait dans la chambre et la posa devant celle déjà présente sur le balcon. Elle recula d’un pas et observa la scène avec tendresse.
L’effet miroir était parfait.
Elle s’imagina assise face à son autre, se découvrant toute entière à travers son reflet.

©Jos Gonçalves le 21 novembre 2016


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s