UN SEUL ETRE VOUS MANQUE ET TOUT EST DEPEUPLE*

Ce texte est ma participation à l’atelier d’écriture n°297 du 12 mars 2018 sur Bric à Book

 

Julia faisait tout ce qu’elle pouvait pour apprécier à sa juste valeur la ville qu’elle visitait depuis deux jours. Comme beaucoup elle admirait la beauté des monuments, des églises, des places et des sites panoramiques que Rome lui livrait avec majesté… mais le cœur n’y était pas.

Et si le soleil était présent, qu’il caressait sa peau,  rehaussait les couleurs ocre des bâtiments et sublimait le charme des nombreux parcs que comptait la capitale, il ne parvenait pas à réchauffer son âme et à égayer son séjour. Même les  touristes semblaient tristes. Ils regardaient devant eux et se suivaient sans se voir, sans se parler, sans se sourire. Ils avançaient tels des moutons de Panurge pour mieux se fondre dans un mouvement de masse dont seule Julia semblait être consciente.

Ce voyage ils devaient le faire à deux, mais la veille du départ, Marco lui avait annoncé qu’il ne l’accompagnerait pas. Bien sûr elle savait que son couple battait de l’aile mais elle n’avait pas réalisé qu’il allait si vite exploser et laisser derrière lui des débris impossibles à recoller. La soudaineté de la cassure l’avait prise au dépourvu, et par dépit  – par fierté aussi – elle avait coupé court au dialogue. De colère elle avait déclaré que cela ne changeait rien, qu’elle n’avait pas besoin de lui pour être heureuse, que son bonheur ne se résumait pas à une seule personne, qu’elle irait à Rome…et qu’elle préférait y aller seule que mal accompagnée.

Pourtant au terme de ces deux jours, elle devait se rendre à l’évidence : Marco lui manquait et elle regrettait ses paroles.

Décidée à faire le premier pas, elle sortit son portable et se prit en photo.

Avant de l’envoyer à celui qu’elle aimait tant, elle prit soin d’ajouter ces quelques mots qui résumaient si bien son ressenti : « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ».

*Alphonse de Lamartine

© Jos Gonçalves le 12 mars 2018


 

20 réflexions sur “UN SEUL ETRE VOUS MANQUE ET TOUT EST DEPEUPLE*

  1. Leiloona 12 mars 2018 / 8 h 01 min

    Bien vu d’avoir joué sur la solitude malgré la foule.

    Bon, je doute qu’une photo change quoi que ce soit (vu la rupture annoncée avant ce voyage …), mais c’est une amorce. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 13 mars 2018 / 13 h 38 min

      A dire vrai, je n’ai vu que cela dans la photo : la solitude… Toutes ces personnes qui ne se regardent pas, cette jeune fille qui ne sourit pas alors qu’elle se prend en photo, ce jeune homme qui tourne le dos m’ont presque donné le cafard ! 😉 Du coup, j’ai préféré laisser un peu d’espoir dans mon texte.
      Merci Leiloona 😉

      J’aime

  2. Nady 12 mars 2018 / 12 h 27 min

    Il est beau ton texte Jos et si courageux dans la douleur pour Julia ! Il en faut de la volonté pour continuer à avancer, à poursuivre ses rêves ou engagements (là ce petit séjour à Rome) malgré une rupture la veille du départ ! Si j’avais été son amie, je ne lui aurais pas conseillé d’envoyer ce selfie mais au contraire de s’enivrer dans l’art, les bons petits plats, de nouvelles rencontres dans ce si beau pays jusqu’à ce que la fatigue l’assomme dans un sommeil réparateur pour recommencer le lendemain… elle aura tout le temps de pleurer à son retour, ou pas car parfois certaines rencontres ou de nouvelles énergies font oublier les mauvais moments de la vie, aussi fort que puisse être un amour… et puis, c’est pas comme si elle ne s’y attendait pas, elle avait conscience que son couple battait de l’aile… place au renouveau, pourquoi pas avec un bel Italien le temps du séjour ma foi ! La vie est trop courte pour s’encombre avec du réchauffé qu’on a testé, même aimé mais plus désiré.. so place à la nouveauté ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 13 mars 2018 / 13 h 43 min

      Tout est possible je suis d’accord, mais cela dépend tellement de l’état d’esprit…Il faut être prêt pour voir le bonheur quand il passe !
      Merci Nadine de ton indéfectible enthousiasme ! 😉

      J’aime

    • Josplume 13 mars 2018 / 13 h 46 min

      Non seulement elle m’a paru triste, mais la photo toute entière m’a renvoyé ce sentiment de tristesse…
      Merci de ta visite Lucie !

      J’aime

  3. victor 12 mars 2018 / 22 h 21 min

    J’espère que malgré le passé et les paroles dures de cette dernière, il saura apprécier Julia à sa juste valeur, elle qui sait dévoiler ses sentiments ! Encore un angle original pour aborder cette photo !

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 13 mars 2018 / 13 h 48 min

      On dit que les paroles s’envolent et que les écrits restent… Peut-être que cela se vérifiera pour ces deux là ! 😉
      Merci de ton commentaire Victor !

      J’aime

  4. Valérie 12 mars 2018 / 23 h 35 min

    En balayant l’homme de dos à côté d’elle, tu me la rends seule et triste alors que je la voyais froide, égocentrique et pas du tout agréable. Comme quoi les pints de vue sont interessants. Merci.

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 13 mars 2018 / 13 h 51 min

      C’est vrai que deux interprétations différentes ressortent des textes de cette semaine : la solitude ou le narcissisme… C’est ce qui rend cet atelier basé sur une photo, très intéressant ! Merci Valérie !

      J’aime

  5. janickmm 13 mars 2018 / 8 h 24 min

    Le couple, comme tu l’écris, bat de l’aile depuis longtemps, alors elle a raison de prendre le large et de faire ce voyage déjà prévu. Un petit remord, et c’est difficile de passer outre et si facile de faire un selfie, et hop ! Mine de rien on rebondit, comme on peut. Agréable lecture.

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 13 mars 2018 / 13 h 55 min

      Oui, nous sommes tous différents face à l’annonce d’une rupture, et comme tu le dis si bien… on rebondit comme on peut 😉 Merci Janickmm !

      J’aime

  6. Julie G 13 mars 2018 / 21 h 09 min

    Comme tjs Jos j’adore! La solitude entourée de tout ce monde, il fallait y penser! Bravo!

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 14 mars 2018 / 18 h 47 min

      Cela m’a paru comme une évidence : cette photo m’a immédiatement inspirée la tristesse et la solitude. J’ai eu beau chercher, je n’ai trouvé aucun regard d’une personne envers une autre, aucun sourire… Merci de ta visite Julie !

      J’aime

  7. Antigone 14 mars 2018 / 11 h 04 min

    Nos textes se rejoignent un peu sur la perception que nous avons eu de cette jeune fille, ce non-sourire, et ce message envoyé à quelqu’un. 😉

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 14 mars 2018 / 18 h 49 min

      Je me suis fait la même remarque en lisant ton texte que j’ai beaucoup aimé. Nous avons vu tristesse là où d’autres ont vu narcissisme… Tout est dans la manière de voir…ou plutôt de regarder 😉 Merci de ton commentaire Antigone !

      Aimé par 1 personne

  8. Blandine Chancerelle 17 mars 2018 / 11 h 42 min

    J’ai l’habitude de remercier la vie de m’avoir épargnée les ruptures en trouvant mon mari du premier coup… Je me rends compte en lisant ce texte avec cette photo combien j’ai raison. quelle tristesse. quelle énergie pour y croire !

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 17 mars 2018 / 12 h 48 min

      On ne remercie jamais la vie autant qu’on le devrait… si on sait bien la regarder, on y voit tant de belle choses ! Merci Blandine 😉

      J’aime

  9. thontine1 26 mars 2018 / 18 h 57 min

    A t’elle jeté la pièce porte bonheur et fait son vœu?

    Aimé par 1 personne

    • Josplume 28 mars 2018 / 17 h 49 min

      Oui, oui…mais ça ne suffit pas toujours ! Merci de ta visite Thontine. 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s